Actualités syndicales

JUIN :

Les témoignages des correcteurs du baccalauréat affluent, la colère monte : le tripatouillage des notes de spécialités a été réalisé à grande échelle, en dehors des commissions d’harmonisation, et à leur insu !

Pour le SNFOLC, il n’y a pas besoin d’un énième grand débat comme le propose le nouveau ministre pour connaître l’état de l’Ecole. Il suffit d’écouter et de satisfaire les revendications. C’est pourquoi le SNFOLC national proposera au prochain CSE (Conseil Supérieur de l’Education) le 20 juin aux autres syndicats nationaux un voeu pour demander le rétablissement du vrai Baccalauréat, de ses épreuves terminales, nationales et anonymes, l’abrogation de la réforme du lycée et de Parcoursup. Voir le communiqué du SNFOLC national ici :

Le SNFOLC Lyon a saisi le recteur avec d’autres organisations syndicales. Voir le courrier ci-dessous :

Episode caniculaire pour le Bac : la FNEC FP-FO saisit le ministre, des mesures d’urgence comme de prévention à long terme doivent être prises :

MAI :

Le SNFOLC collecte les problèmes et les dyfonctionnements pour demander au rectorat qu’ils soient corrigés, contactez-nous : snfolclyon@gmail.com

Motion FO-CGT-SNES Lycée Colbert : rétablissement du Bac national, appel à lister les dysfonctionnements du bac Blanquer, appel à demander ensemble les moyens humains et matériels pour travailler dignement.

E.Macron et E.Borne, il est urgent de dégeler le point d’indice, et d’augmenter les retraites ! Lire le courrier intersyndical au président et à la 1e ministre :

DHG : assez des classes surchargées, donnez aux établissements les heures, les postes, les moyens de travailler dignement ! Le SNFOLC69 collecte les cahiers de revendications, et les amènera au recteur. Ecrivez-nous : snfolclyon@gmail.com

Bac Blanquer : « On a trop tendance à focaliser sur les connaissances ! », déclarations du rectorat à lire ci-dessous. Une seule solution, le rétablissement des épreuves terminales, nationales, anonymes, dans toutes les disciplines.

AVRIL :

MARS :

Compte rendu de la réunion sur le bac au rectorat le 23 mars :

Bac, postes, disciplines, statut, salaires, TOUT EST LIE

FEVRIER :

JANVIER :

DECEMBRE :

Le Bac est la clé de voûte des diplômes et des statuts. Collèges, lycées, tous concernés, le SNFOLC propose une conférence nationale de défense du Bac le 4 février.

NOVEMBRE :

  • Pour exiger l’abrogation du projet local d’évaluation (PLE), outil de mise en place du contrôle continu dans les lycées, forcément inégalitaire par sa nature locale;
  • Pour que les professeurs, les élèves et leurs familles ne soient plus opposés les uns aux autres ;
  • Pour le retour, dès cette année, à un baccalauréat national avec des épreuves terminales, nationales et anonymes, seules garantes de la valeur du diplôme, de l’égalité des candidats face à l’examen, et de la liberté pédagogique des enseignants.

OCTOBRE 2021 :

3000 AESH ONT MANIFESTE EN DIRECTION DU MINISTERE LE 19 OCTOBRE POUR DEMANDER UN VRAI STATUT, UN VRAI SALAIRE ET L’ABANDON DES PIAL !

SEPTEMBRE 2021

DEFENSE DU BAC : CONTRE LES PROTOCOLES LOCAUX D’EVALUATION (PLE), DIFFERENTES MOTION A LIRE, DIFFUSER, DISCUTER POUR PRENDRE POSITION :

RASSEMBLEMENT CONTRE LE PASSE SANITAIRE 14 SEPTEMBRE – 13h devant l’ARS Lyon 3e (Métro Garibaldi)

AESH, participez à l’enquête du SNUDI FO

Moins de trois jours après la rentrée, de premières écoles nous signalent un manque d’AESH. Les élèves en situation de handicap, n’ont ainsi pas la totalité des heures d’accompagnement auxquelles ils ont le droit (accompagnement individuel) ou voient (pour les élèves bénéficiant d’un temps d’accompagnement mutualisé) leur temps d’accompagnement réduit à quelques heures …

C’est la conséquence de la mise en place des PIAL qui organisent la mutualisation-diminution de l’accompagnent des élèves en situation de handicap en affectant notamment les AESH sur plusieurs écoles.

Les collègues doivent déjà gérer la pénurie d’AESH, à la place de ceux qui la mettent en œuvre, et sont contraints de choisir, en dehors de tout cadre légal à quel élève enlever l’accompagnement humain auquel il a droit.

Les AESH, servant de bouche trou à droite et à gauche, envoyés ici, là (et encore plus loin) voient leurs conditions de travail encore plus dégradées qu’elles ne le sont déjà !

Cette situation est violente, scandaleuse et incompréhensible. Elle constitue une insulte faite aux élèves en situation de handicap et à ceux qui travaillent au quotidien pour qu’ils apprennent.

Au cours de l’année, cette situation qui remet en cause la sécurité et la santé des élèves et des enseignants et la qualité de la scolarisation des élèves en situation de handicap ne fera qu’empirer : chaque nouvelle notification dégradera un peu plus la situation actuelle

Le SNUDI-FO refuse de se résigner face à une telle situation et propose aux collègues de recenser les besoins en AESH en remplissant l’enquête ci-dessous :

https://docs.google.com/forms/d/1D39u0o6hBphRgXkPNUKTZoCoywIePCdeijGRQ9AnZ40/viewform?edit_requested=true

Source: https://snudifo69.com/Manque-d-AESH-remplissez-l-enquete-en-ligne-du-SNUDI-FO

Pour un plan d’urgence dans l’éducation, pour les postes, les salaires, l’amélioration des conditions de travail

Appel à se mobiliser dès la rentrée, à se mettre en grève le 23 septembre et à préparer la mobilisation interprofessionnelle

L’Ecole a été soumise à rude épreuve et les personnels ont terminé l’année dans un état de fatigue rarement atteint.

La rentrée 2021 est de nouveau marquée par le manque d’anticipation et la confusion de la politique suivie face à la poursuite de la crise sanitaire. Par ailleurs, alors que cette rentrée aurait nécessité la mise en place d’un plan d’urgence et la création massive de postes pour l’éducation dans un contexte qui a rendu plus compliquée la progression des apprentissages, le ministère poursuit une politique qui va à rebours des besoins du service public :

  • refus de créer un collectif budgétaire pour la création de postes d’enseignant·es, de CPE, AED, AESH, de PsyEN, de RASED, de personnels administratifs, techniques, santé et sociaux dans les écoles, les établissements et les services pour répondre aux besoins et annuler les suppressions de postes notamment dans le 2d degré où le déploiement d’heures supplémentaires est une réponse inadaptée
  • publication de la circulaire de rentrée sans qu’aucune concertation préalable n’ait été organisée. De plus, son contenu relève davantage de la promotion de la politique ministérielle.

Encore une fois, le ministre est dans le déni de réalité en refusant de prendre les mesures nécessaires. Cette absence d’anticipation et de prise de décisions est irresponsable au regard des enjeux de gestion et de sortie de crise.

Les annonces du Grenelle ont confirmé qu’il n’y aurait pas de loi de programmation pluriannuelle. Un renoncement de plus qui ne répond pas aux attentes salariales des personnels et en exclut la majorité. Au-delà de la deuxième tranche de la prime d’attractivité, très insuffisante pour rattraper les retards, il est bien difficile de voir de quelconques perspectives de revalorisation pour les années à venir. Il est urgent d’augmenter les salaires de tous les personnels.

Nos organisations dénoncent l’ensemble de ces mesures qui tournent le dos à la priorité à l’éducation et cherchent à transformer en profondeur les métiers dans le sens de contraintes supplémentaires sur les personnels : projet de création d’un emploi fonctionnel de directeur d’école et de hiérarchies intermédiaires, pilotage par l’évaluation. Nous ne pouvons accepter de tels reculs.

Nos organisations refusent la généralisation du contrôle continu et demandent le rétablissement du baccalauréat national pour la session 2022, avec des épreuves nationales, terminales et anonymes.

Nos organisations appellent la profession à se mobiliser dès la prérentrée afin d’exiger un plan d’urgence pour le service public d’Education. Notre Ecole ne peut fonctionner sans moyens supplémentaires et sans personnels revalorisés et reconnus dans leurs expertises professionnelles.

Elles appellent les personnels à se réunir dès les premiers jours de la rentrée, y compris avec les parents d’élèves, pour lister les revendications et organiser les mobilisations nécessaires. Nos organisations soutiendront toutes ces actions qui doivent permettre de préparer une action nationale d’ampleur. Elles appellent les personnels à la grève le 23 septembre. Elles appelleront à poursuivre ces actions, en particulier dans le cadre d’une mobilisation interprofessionnelle.

Montreuil, le 20 août 2021,

JUIN 2021

Comme annoncé hier soir, 28 enseignants de Philosophie se sont réunis ce matin, mardi 28 juin, et ont fait le point sur les conditions inacceptable de l’épreuve de Philosophie de cette année, qui est la négation d’une épreuve nationale égalitaire et respectueuse des correcteurs.           
Ils se rassembleront devant le rectorat jeudi 1er juillet à 10h, toute présence de soutien est la bienvenue pour eux ! 
Ci-joint leur lettre ouverte à JM Blanquer qui expose les raisons de leur mouvement, et que vous pouvez signer ici si vous ne l’avez pas encore fait : hhttps://framadate.org/PGvjBOhshLHf9PwO
Nous sommes tous concernés par la liquidation du Bac national, ils ont raison, de se battre, le SNFOLC69 les soutient et appelle à les rejoindre !

MUTATIONS INTRA – Résultats à partir du jeudi 17 juin à 18h, informez le SNFOLC69. Pour faire un recours, mandatez le SNFOLC69 qui vous conseillera et vous défendra ! Contactez le SNFOLC69 en écrivant à snfolclyon@gmail.com ou en téléphonant les après-midis au 04 72 34 56 34 !

QUESTIONNAIRE EXAMENS – BAC

Afin de mieux vous défendre, nous avons besoin que vous nous fassiez remonter vos conditions de surveillance, de correction aux examens (Bac notamment)

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf8l0HueTwVuzLKbPGRn9UmFODVRCA2bKFNelLkgFendgp3Mg/viewform?embedded=true

Lettre aux surveillants et correcteurs d’examens présents dans les jurys

Communiqué du 14 juin: Bac 2021: Faut-il laisser faire le ministre Blanquer ?


Mai 2021

Avril 2021

Rassemblement devant le rectorat de Lyon le 8 avril
Rassemblement à Bourg en Bresse (01) le 8 avril

Mars 2021

Rassemblement devant le rectorat le 25 mars : 7 postes de CPE sauvés ! Mais seulement 14 postes d’enseignants pour 4660 élèves en plus, le combat continue !

APPELS à la GREVE et au RASSEMBLEMENT devant le RECTORAT JEUDI 25 mars 13h30 pour les postes, les heures :

LE SNFOLC69 APPELLE TOUS LES PERSONNELS DES COLLEGES ET DES LYCEES A SE RASSEMBLER CE MERCREDI 17 MARS A 13h30 POUR MONTRER LEUR DETERMINATION AU RECTEUR !

15 collèges et lycées rassemblés le 10 mars au rectorat pour les postes, les heures, les recrutements !

Février 2021

Vendredi 26/02 soir : audience multilatérale auprès du recteur – Des réponses, des non-réponses … la « Com » hors-sol du recteur, et l’analyse FO, à lire :

Le rectorat doit entendre les revendications, actions du syndicat :

Les enseignants n’ont pas vocation à pallier la pénurie de personnels médicaux :

Défense des AESH :

Défense du Baccalauréat, le vrai, avec des épreuves terminales, nationales, anonymes :

Liste d’aptitude Agrégé campagne 2021 :

JANVIER 2021

DECEMBRE 2020

NOVEMBRE 2020